Crises d’angoisses : les 7 erreurs à éviter

Dans les méandres de la santé mentale, les crises d’angoisse sont la manifestation de troubles anxieux aigüe et de la montée de stress incontrôlable chez de nombreuses personnes. Cependant, la façon de réagir face à cet épisode critique peut souvent aggraver la situation en prolongeant le stress et le mal-être. Il faut donc reconnaître ces erreurs à éviter impérativement lors des crises d’angoisse pour ajuster ses réponses face à l’angoisse. Ce guide informatif vous fournit des solutions concrètes offrant une perspective équilibrée pour mieux gérer ces périodes de fragilité psychologique.

Qu’est-ce une crise d’angoisse ?

La crise d’angoisse est un moment imprévisible de stress intense qui déclenche des symptômes physiques violents. Il s’agit des réactions physiologiques dues au réflexe de lutte. C’est une réponse somatique automatique envoyée depuis le système nerveux lorsque l’intéressé se trouve en situation de danger. La peur commence depuis le cerveau où la zone des émotions (l’amygdale) stimule l’hypothalamus. Il s’agit de la zone en communication directe avec le reste du corps. 

L’hypothalamus à son tour envoie un signal au système nerveux qui provoque une forte production de l’adrénaline, ce qui accélère le rythme cardiaque. La respiration devient aussi plus rapide et les niveaux de sang et d’oxygène dans les muscles sont également élevés. En conséquence, la personne fait une crise de panique qui peut être associée à la perte du contrôle de soi et à la peur de mourir. Cela devient préoccupant lorsque l’individu présente régulièrement cette réaction sans être réellement en situation de danger.

Quelles sont les 7 erreurs à éviter lors d’une crise d’angoisse ?

Il existe des solutions concrètes pour minimiser l’impact des crises d’angoisse. En voici quelques-unes.

Erreur n° 1 : ne pas l’exposer

La plupart des personnes qui font des crises de panique ont peur d’en parler. C’est une erreur à éviter. Si elles n’en parlent pas, c’est parce qu’elles ont peur d’être incomprises ou qu’elles ont peur du regard des autres. Ne pas être compris par les autres peut vous faire hésiter à consulter un professionnel, ce qui n’est absolument pas bon pour votre santé. Il y aura toujours des personnes qui vous comprendront. De plus, nombreuses sont les personnes qui ont vécu des situations similaires. 

D’ailleurs, vous n’êtes en aucun cas responsable de vos crises d’angoisse. C’est plutôt dû à un dysfonctionnement de votre cerveau. Faire des crises d’angoisse n’est pas synonyme d’être faible alors, exprimez-vous sur votre mal afin de recevoir des aides et des conseils. Sachez que plus, vous évitez d’en parler, plus l’angoisse ou la panique augmente. Ainsi, l’anxiété prend le dessus sur vous et déclenche une crise de panique. 

Désormais, vous devez accepter que l’angoisse est une barrière pour votre épanouissement et que vous deviez suivre un traitement sans attendre. Il existe des médecins et des psychologues qualifiés qui peuvent vous aider à gérer cette vulnérabilité émotionnelle.

Erreur n° 2 : ignorer les signes précurseurs 

Ignorer les symptômes lorsque vous souffrez de crises d’angoisses est l’une des erreurs à éviter. Il y a des signes d’alerte qui précèdent la crise que vous devez apprendre à reconnaître. Généralement, ces signes peuvent inclure :

  • Les palpitations : une sensation de battement cardiaque irrégulier ;
  • Une respiration rapide : fréquence respiratoire élevée et sensation d’essoufflement ;
  • Les douleurs thoraciques : des douleurs dans la région cardiaque pouvant être confondue avec une crise cardiaque ;
  • Une sensation d’étouffement : respiration difficile pouvant être associée à une sensation d’oppression au niveau de la gorge.

Dès que vous ressentez ces signes, il suffit d’agir en amont en essayant de vous calmer pour atténuer la crise.

Erreur n° 3 : tenter de fuir

Une crise d’angoisse peut survenir lorsque vous percevez votre environnement comme menaçant, agressif et dangereux. Dans une telle situation, tenter de fuir est le premier réflexe que vous pouvez avoir, mais sachez que ce n’est pas la meilleure solution. Fuir va renforcer les peurs et les futures crises de panique. Gérer votre anxiété sera donc plus difficile. Vous devez plutôt vous focaliser sur vous-même pour diminuer le réflexe de fuite

Chercher un soutien social ou apprendre des stratégies d’adaptation vous permettra de surmonter les situations anxiogènes. Affronter les situations de stress diminue vos crises de panique et vous permet de développer en vous une meilleure confiance en votre capacité à gérer l’angoisse.

Erreur n° 4 : rester focus sur la crise d’angoisse 

Se concentrer sur la crise d’angoisse et ses signes d’alerte pourrait aggraver la situation. En effet, se focaliser sur les sensations désagréables vous plonge dans un cycle de rumination et de pensées négatives. Vous devriez plus vous concentrer sur des pensées positives. Pratiquer la visualisation apaisante, la respiration profonde ou la pleine conscience constitue une solution efficace contre la crise d’angoisse. 

Ces solutions permettent de développer une attention bienveillante envers les émotions, les pensées et les sensations corporelles. Ainsi, vous apprenez à accepter les symptômes de la panique sans les renforcer, mais plutôt réduire leur intensité.

Erreur n° 5 : ne pas compter sur les médicaments pour se traiter

Une autre erreur à éviter lorsque vous souffrez de crises d’angoisse est de recourir systématiquement aux médicaments. Certes, les médicaments peuvent soulager les crises d’angoisse, mais ils ne sont pas efficaces à long terme. Voici des raisons qui l’expliquent mieux.

  • Les médicaments ne traitent pas la cause du problème : ils soulagent juste les symptômes de vos crises de panique. Dès que leurs effets s’estompent, vous retombez dans votre mal. 
  • Les médicaments masquent les problèmes sous-jacents de votre anxiété : le médicament peut masquer vos problèmes émotionnels et mentaux. Ainsi, ils vous empêchent de guérir de vos crises de panique.
  • Compter sur les médicaments pour aller mieux peut entraîner une dépendance : un oubli de vos médicaments peut vous plonger dans un état de panique. Vous aurez l’impression de ne pas pouvoir guérir sans vos médicaments.
  • Les médicaments deviennent inefficaces avec le temps : il est facile pour un individu anxieux de développer une tolérance à son médicament. Plus il opte pour les médicaments, plus il aura besoin de doubler la dose pour obtenir le même effet de soulagement au fil du temps. 

Au lieu de privilégier ses médicaments qui peuvent entraîner des effets secondaires indésirables, il est recommandé de recourir aux traitements naturels. Il y a aussi des thérapies alternatives comme :

  • La relaxation : c’est une technique qui permet de réduire l’anxiété et le stress à partir de la détente musculaire et la respiration profonde ;
  • La méditation : c’est une pratique qui permet de développer une attitude positive envers les pensées, les émotions et les sensations corporelles ;
  • L’activité physique régulière : elle consiste à pratiquer des exercices physiques réguliers pour réduire le stress et l’anxiété ;
  • Les thérapies cognitivo — comportementales : il s’agit d’un traitement basé sur l’identification et la modification des comportements inadaptés liée à l’angoisse.

En couplant les médicaments avec un travail thérapeutique, vous avez plus de chance de mieux gérer votre anxiété.

Erreur n° 6 : adopter des comportements de sécurité pour mieux appréhender une crise de panique

Il est normal qu’une personne se trouvant en face d’un animal sauvage adopte des comportements de sécurité. Bien que cette personne soit saisie de peur, elle va essayer de se défendre ou de trouver d’autres solutions. Tout en étant accablée de peur, elle peut aussi rester immobile, espérant passer inaperçue pour l’animal. Ce sont des comportements de sécurité qui permettent d’apaiser les crises d’angoisse. Toutefois, cela fait partie des erreurs à éviter lors d’une crise de panique. 

Un individu anxieux vivant dans un monde où il est exposé aux jugements de ses concitoyens ne devrait pas adopter des comportements de sécurité pour guérir des crises de peurs. En réalité, les comportements de sécurité amplifient les crises d’angoisse. Ce sont des stratégies subtiles pour éviter la peur. Les individus anxieux utilisent les comportements de sécurité pour se faciliter la vie par moment. À long terme, ils se trouvent piégés dans ces comportements et ils ont du mal à jouir de leur vie. 

Les individus socialement anxieux doivent apprendre à résister aux jugements pour guérir des crises de peurs. Pour se libérer des comportements de sécurité, la thérapie cognitivo-comportementale est la meilleure solution.

Erreur n° 7 : ne pas consulter un psychologue ou un professionnel de la santé

Dans la mesure où les crises d’angoisse deviennent plus fréquentes, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé pour prendre un traitement efficace. Le professionnel de la santé est la personne la mieux placée pour vous aider à identifier les causes de vos troubles anxieux. Il saura vous proposer des traitements adaptés comme la thérapie cognitivo-comportementale. Il s’agit d’une approche thérapeutique centrée sur l’identification et la modification des comportements inadaptés liés à la panique.

Autres erreurs à éviter lors d’une crise d’angoisse 

En plus des erreurs précédemment citées s’ajoute l’hyperventilation qui est aussi une erreur à éviter pendant sa crise d’angoisse. Il s’agit d’un symptôme physique de la crise d’angoisse qui se manifeste par la sensation de manque d’oxygène. Les personnes anxieuses ont tendance à augmenter le rythme de leur respiration lorsqu’elles font une crise d’angoisse et cela empire les crises. En effet, lorsque le rythme respiratoire augmente, le corps subit des modifications physiologiques qui élèvent l’intensité de votre anxiété. 

Or le corps a besoin de maintenir des niveaux spécifiques de O2 et de CO2 dans le sang pour fonctionner normalement. Apprenez donc les techniques de régulation du rythme respiratoire pour atténuer les crises de panique.

Si prochainement, vous sentez que vous faites une crise de panique, tâchez de vous souvenir de ces sept erreurs à éviter. Vous verrez que vous allez mieux surmonter la situation.

Je suis Cristal Essenam AKOYESSOU, éditeur de site et expert SEO. Passionné par l'univers de la santé, je prends plaisir à partager sur ce blog des informations pour vous aider à jouir d'une parfaite santé. Pour de plus amples informations : contactez-moi à cette adresse : contact@robustesante.com